Pépites Parisiennes (III)

Paris is one of those cities that’s an assault on the senses. There’s so much to take in, to see and (most importantly) to eat, that there’s never enough time to do it all. (Not that that stops me from trying.) On my last trip to Paris, I zigzagged across the capital, scouting out the city’s gems – both large and small. Today’s instalment focuses on a few jewels in the fourteenth arrondissement’s crown (and that of its neighbour, the thirteenth arrondissement) – though this won’t sate the appetite of any budding cataphiles, as there’s more to this neighbourhood than the famous warren filled with human remains. (Though if that’s what you want and I can’t convince you otherwise, feel free to check out this post.) If you missed the previous instalments in this series, you know the drill: click here for the first post, and here for the second. Let’s crack on! / Paris, c’est une de ces villes qui est une agression sensorielle. Il y a tant à aller voir, à saisir et (de manière plus importante) à manger, qu’on n’a jamais suffisamment du temps pour tout faire. (Mais ça ne m’empêche pas d’essayer quand-même.) Pendant mon dernier voyage à Paris, j’ai traversé la ville, à la recherche des grandes et petites pépites parisiennes. L’épisode d’aujourd’hui va mettre l’accent sur les plus beaux fleurons du quatorzième arrondissement (et ceux de son voisin, le treizième arrondissement) – mais les cataphiles ne se seront pas rassasies, car cet arrondissement n’est que le fameux labyrinthe souterrain remplie de cadavres. (Cependant, si cela est votre truc et je ne peux pas vous convaincre autrement, allez regarder cet article.) Si vous avez raté les épisodes précédents, vous savez ce qu’il faut faire : cliquez ici pour le premier épisode, et ici pour le deuxième. On y va !

#9 | Circling the metropolis is La Petite Ceinture, a verdant channel through the outer arrondissements and a line which linked each of Paris’ main railway stations until its closure in 1934. I can’t quite put my finger on what it is that I like about disused railways – infrastructure that continues to support the phantom journeys of yesteryear, tracks reclaimed by nature – but I have a soft spot for them, like some do for vintage steam engines. Like illicit forays into the depths of the Catacombs, roaming the closed-off sections of these tracks is illegal – not that that stops enthusiasts from clipping human-sized holes in fences and clambering down the verges. Fortunately, the council is finally reopening La Petite Ceinture to visitors; you can find out more about which sections of the track are (legally) open to the public here. / Encerclant la métropole se trouve La Petite Ceinture, à la fois un véritable passage vert qui traverse les arrondissements extérieurs et un ancien chemin de fer qui a fait le lien entre tous les gares principales parisiennes jusqu’à 1934. Je ne sais pas exactement ce que c’est qui m’attire aux chemins de fer désaffectés – une forme d’infrastructure qui continue à soutenir les voyages fantômes des années passées, le fait que la nature reprend possession des chemins de fer – mais j’ai un petit faible pour eux, comme certains en ont pour les locomotives à vapeur. Comme les voyages intrépides mais illicites des entrailles des Catacombes, le vagabondage des parties officiellement fermées au public est illégal – mais cela n’empêche pas les amateurs de La Petite Ceinture de couper des trous dans les barrières pour qu’ils puissent y entrer. Heureusement, le conseil municipal est enfin en train d’organiser la réouverture de La Petite Ceinture ; vous pouvez vous renseigner sur les travaux ici.

1-DSC09217

1-DSC09230

#10 | With the exception of some particularly photogenic Georgian townhouses behind Chester Cathedral, I don’t think I’ve ever gone round my hometown snapping photos of others’ homes. Elsewhere, however, it’s another story. Whitewashed or pebble-dashed, with tile rooves or with thatch, rest assured that it’ll be on my memory card somewhere. Square de Montsouris is one such place: a narrow, steep street lined with beautiful Art Nouveau and Art Deco residences. Each abode on this private road tells its own story; a number of celebrated architects were involved in the construction of these properties, many of which were inhabited by artists and painters. / À l’exception de certains hôtels particuliers géorgiens particulièrement beaux qui se trouvent derrière Chester Cathedral, je crois que je n’ai jamais fait un tour de ma ville natale tout en prenant bien de photos des maisons des autres. D’ailleurs, cependant, c’est une autre histoire. Façade badigeonné ou couverte de pierres, toits de tuiles ou de chaume, soyez tranquilles, tous ont leur place sur ma carte mémoire. Square de Montsouris est une de ces endroits : une ruelle étroite et escarpée, avec des belles maisons de style Art déco et Art nouveau. Chaque résidence raconte son propre histoire ; un bon nombre d’architectes célèbres ont été impliqués dans la construction de ces maisons, dont beaucoup ont été occupées par des artistes et des peintres.

1-DSC09236

1-DSC09237

#11 | At the southern edge of the thirteenth arrondissement, there’s a little cluster of streets filled with whitewashed houses bedecked with trellises, climbing ivy and potted plants galore. With street names including Rue des Glycines and Rue des Orchidées (Wisteria Street and Orchid Street, respectively), it should come as no surprise that this locale is known as the Cité Florale. If you’re a cat lover like me, chances are high that you’ll spot one or two furry residents patrolling the streets. (An opportunity to indulge in my little obsession with photographing cats if ever there was one. Or rather, photographing other people’s cats, since I don’t have my own moggy just yet.) / Au côté sud du treizième arrondissement, on trouve quelques ruelles remplies de maisons badigeonnées qui sont ornées de treillis, de lierre et de plantes en pot en abondance. Avec des noms de rues comme Rue des Glycines et Rue des Orchidées, ce n’est pas vraiment une surprise que ce quartier s’appelle la Cité Florale. Si vous êtes amateur de chats, vous avez une forte chance de voir un ou deux résidents à poils en patrouille. (Une occasion de me livrer à ma petite obsession de photographier des chats, si jamais j’en avais besoin. Ou plutôt, de photographier les chats des autres, car je n’ai pas encore mon propre matou.)

1-DSC09246

1-DSC09249

#12 | A few hundred metres away from our hotel was La Butte-aux-Cailles, a hilltop quartier with a village-like atmosphere. Home to Boulangerie Brun (winner of the ‘Grand Prix de la Meilleure Baguette de Tradition Française 2017’), dozens of independent restaurants and walls covered in quirky street art, this neighbourhood is like an oasis in the midst of the chaotic boulevards of central Paris. Ideal for people watching and simply watching the world go by, I found this area to have more charm than Montmartre – and the fact that there wasn’t a pushy vendor in sight was an enormous plus! / Située à quelques centaines de mètres de notre hôtel, La Butte-aux-Cailles était un quartier aux pentes d’une colline avec une atmosphère comparable à celle d’un petit village. Abritant Boulangerie Brun (gagnante du ‘Grand Prix de la Meilleure Baguette de Tradition Française 2017’), des dizaines de restaurants indépendants et des murs couverts de l’art des rues, cet endroit est comme une oasis au cœur des boulevards chaotiques des quartiers centraux. Idéal pour observer les gens et regarder passer les heures, j’ai trouvé ce quartier beaucoup plus charmant que Montmartre – et le manque de vendeurs insistants était un avantage !

1-DSC09250

1-DSC09253

Advertisements

2 thoughts on “Pépites Parisiennes (III)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s