7 Must-See French Films | 7 Films Français Qu’il Faut Regarder

For me, a love of French culture is part and parcel of having studied French for the best part of a decade. That said, finding a decent French film to watch can be a real casse-tête. I’ve often wondered if being French is a pre-requisite to enjoying some of the rather eclectic films out there, though French friends have reassured me that some films are just downright weird, even to them. Fortunately, there are still plenty of enjoyable French films to be found, and the following are just some of my favourites. / Pour moi, une passion pour la culture française est une partie intégrante de l’apprentissage du français (ça fait déjà une bonne décennie, je suis vieille, je sais). Cela dit, la découverte d’un bon film français peut être un vrai casse-tête de temps en temps. Je me suis demandée bien de fois s’il faut être français pour apprécier certains films, mais mes amis français m’avaient rassuré que certains sont, tout simplement, étranges, même pour eux. Heureusement, il reste plein de films français qui sont un véritable plaisir à regarder, et les suivants ne sont que quelques-uns de mes favoris. Alors, c’est parti :

  1. La Famille Bélier (2014)

Last year, while working in France as an English language assistant, I saw this film at the Colmar Film Festival. It’s full of clichés, but it’s still one of my favourites. Paula (Louane Emera) is a gifted singer, but is quickly torn between her duty to support her family, who rely on her to translate between French and Sign Language, and her desire to live the life of her dreams. Inevitably, the film attracted criticism for its portrayal of deaf mute individuals, but the film is still undeniably heart-warming. Michel Sardou’s songs are superb, and Paula’s rendition of ‘Je Vole’ encapsulates the underlying themes of the film. / L’année dernière, j’ai été assistante d’anglais en France, et j’ai vu ce film au Festival du Film de Colmar. C’est un film plein de clichés, mais il reste un de mes films préférés quand-même. Paula (Louane Emera), a un don pour le chant, mais elle est vite déchirée entre son devoir de soutenir sa famille, qui compte sur elle de traduire entre le français et la langue des signes, et son désir de vivre la vie de ses rêves. Inévitablement, ce film a été beaucoup critiqué pour sa présentation de sourds-muets, mais le film est indéniablement réconfortant. Les chansons de Michel Sardou sont géniales, et l’interprétation de Paula de ‘Je Vole’ encapsule les thèmes fondamentaux du film.

  1. Papa ou Maman (2015)

If you like comedies, this film was made for you. It’s far from a realistic plot, but hilarity is ensured throughout. Florence and Vincent wish to obtain a divorce, but neither the mother nor the father wants custody of their children. Each of them wants the children to choose the other parent, thereby setting the stage for a comedic game between the parents, who pull all the pranks they can to convince their children to choose the other parent. / Si vous aimez les comédies, ce film est fait pour vous. Loin d’avoir une intrigue réaliste, ce film est inondé de blagues, de farces et de rires. Florence et Vincent souhaitent obtenir un divorce, mais ni le père ni la mère ne voudrait la garde de leurs enfants. Chaque parent veut que les enfants choisissent l’autre parent, donc par résultat un jeu commence entre les parents, qui font des farces aux enfants pour convaincre leurs enfants de choisir l’autre parent.

  1. La Haine (1995)

La Haine has accompanied me through my studies, from A-Level to BA (Hons). It’s a film which traces the lives of three youngsters in the suburbs of Paris. (Not the leafy, pleasant suburbs, just so we’re clear.) Set over the course of a day, Vinz, Saïd and Hubert’s journey is tragic and unsettling. The opening phrase – l’important n’est pas la chute, c’est l’atterisage (“it’s not the fall that’s important, but the landing”) – underlines the film’s key themes and events and ultimately becomes a self-fulfilling prophecy for the trio. / La Haine m’a accompagné de A-Level (equivalent du baccalauréat) jusqu’à la fin de ma licence. Ce film trace les vies de trois jeunes dans les banlieues de Paris. (Pas les banlieues boisées et aisées, pour lever toute ambiguïté de ce mot.) Tous les événements se passent dans un seul jour ; le voyage de Vinz, Saïd et Hubert est déconcertant et triste. La phrase dite par Hubert au début du film – l’important n’est pas la chute, c’est l’atterisage – souligne les thèmes et événements principaux du film et, au bout du compte, devient une prophétie autoréalisatrice.

  1. Les Héritiers (2014)

Another day at the Colmar Film Festival, another enjoyable film. (Oh, the life of an assistante d’anglais.) I found the educational angle particularly interesting, as I was working in a school (albeit not one like the one featured in the film) at the time. Taking on a class of unmotivated high schoolers, Madame Gueguen is unwaveringly enthusiastic about her work. Her enthusiasm is catching, and before long her students are captivated by the prospect of participating in a national competition. / Un autre jour au Festival du Film de Colmar, un autre film fantastique. (Ah, la vie d’une assistante d’anglais me manque.) Comme j’ai travaillé dans un lycée à ce moment-là (quoique le mien n’ait été pas comme celui du film), j’ai trouvé le côté éducatif du film très intéressant. S’occupant d’une classe de lycéens démotivés, Madame Gueguen ne cesse pas d’être enthousiasmée par son travail. Au fur et à mesure, ses élèves deviennent motivés et sont captivés par l’opportunité de participer dans un concours national.

  1. Les Souvenirs (2014)

If you’re seeking a sad but uplifting film, you’ve come to the right place. Les Souvenirs follows the relationship between eighty-five year old Madeleine and her grandson, Romain. Following the death of her husband, Madeleine begins a new life in a retirement home – and when she goes missing, Romain sets off to find her. The emphasis on intergenerational relationships makes for a particularly touching film. For the avid readers amongst you, the film is based on the book by David Foenkinos. / Si vous êtes à la recherché d’un film triste mais émouvant, vous êtes au bon endroit. Les Souvenirs suit le rapport entre Madeleine, quatre-vingt-cinq ans, et son petit-fils, Romain. Suite à la mort de son mari, Madeleine commence une nouvelle vie dans une maison de retraite – et quand elle disparait, Romain part pour la retrouver. L’emphase sur les relations intergénérationnelles crée un film touchant et plein d’espoir. Pour ceux qui aiment lire, le film est basé sur le roman de David Foenkinos.

  1. Intouchables (2011)

Intouchables was a box-office sensation in France, and quickly became the highest-grossing foreign language film worldwide. Philippe is a wealthy quadriplegic, with an eye for modern art and an ear for classical music. Fed up of being pitied by his carers, he hires Driss, an ex-convict who lives on state benefits. An unlikely friendship blossoms between the duo; each has something to learn from the other. I can’t express how much I love this film, which embraces diversity and sends out a clear message: to live each day as if were your last. / Intouchables était un énorme succès au box-office en France, et est vite devenu le film étranger ayant fait le plus d’entrées autour du monde. Philippe est tétraplégique ultra-friqué, avec un œil pour l’art moderne et une oreille pour la musique classique. Il en avait marre d’être pitié par ses aidants, et décide d’embaucher Driss, un ancien détenu qui touche les allocations de l’état. Une amitié inattendue s’épanouit ; chacun a quelque chose à enseigner à l’autre. Je ne peux même pas expliquer combien j’adore ce film, qui célèbre la diversité et le message est clair: vivez comme vous allez mourir demain.

  1. Un Long Dimanche de Fiançailles (2004)

Although I’m not a fan of Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, Audrey Tautou is one of my favourite French actresses. Directed by Jean-Pierre Jeunet (who was the man behind Le Fabuleux…) and based on the book by Sebastien Japrisot, this is a film about love and loss, through the lens of war and espionage. Mathilde refuses to believe that her fiancé Manech is dead, and enlists the help of a private investigator to help her expose the truth behind the government’s half-truths. / Bien que je n’aime pas Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, Audrey Tautou est une de mes actrices françaises préférées. Réalisé par Jean-Pierre Jeunet (l’homme derrière Le Fabuleux…) et basé sur le roman de Sebastien Japrisot, ce film s’agit de l’amour et de la perte, dans l’optique de guerre et d’espionnage. Mathilde refuse à croire que son fiancé est mort, et fait appel à un détective qui lui aide à exposer la vérité derrière les demis- vérités dites par le gouvernement.

Advertisements

3 thoughts on “7 Must-See French Films | 7 Films Français Qu’il Faut Regarder

    1. J’ai bien aimé cette série de Luc Besson (et aussi son film Subway), par contre Bienvenue Chez les Ch’tis n’était pas vraiment mon truc. Ma collègue fait une imitiation génial de Les Visiteurs, faut que je le vois un jour! Merci pour tes recommendations 🙂

      Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s